L’amiante est classée comme substance cancérigène à éliminer et en tout cas à traiter selon des critères très spécifiques, mais les coûts de ces opérations ont souvent entravé la remise en état de complexes entiers. Aujourd’hui, les incitations fiscales peuvent être utilisées pour nettoyer les bâtiments. Mais ce n’est pas tout. Il y a aussi des contributions régionales et municipales. Le lien environnemental avec la loi a fourni une série de dispositions visant à promouvoir l’économie verte et encourager tout le monde à faire appel à une entreprise de désamiantage à Montréal en cas de besoin.

Lorsqu’on fait appel à une entreprise de désamiantage à Montréal, il faut être sûr que le personnel est spécialisé selon les normes de l’industrie pour l’identification, le confinement et l’enlèvement de l’amiante et des matières dangereuses. En tant que professionnels de l’environnement, ils doivent être qualifiés pour manipuler et enlever l’amiante dans les environnements domestiques et commerciaux.

La décontamination de l’amiante à Montréal doit être effectuée selon des procédures précises : en particulier, il existe trois façons de décontaminer une structure à partir de l’amiante : La première est le désamiantage, qui est la procédure la plus courante, puisqu’elle a lieu lors de la démolition de vieux bâtiments. L’enlèvement est une opération très délicate parce qu’elle met l’environnement en danger, prend tant de temps et produit tant de déchets toxiques. D’une part, il élimine la source du risque mais, d’autre part, il peut aggraver les choses s’il n’est pas fait à fond. Le deuxième procédé est l’encapsulation, qui isole ou recouvre l’amiante avec des films protecteurs spéciaux : le temps est plus court, il n’y a pas de risque de contamination de l’environnement et il n’y a pas de déchets toxiques. Cependant, il ne s’agit pas d’une intervention définitive : elle doit être répétée, si le film s’use. Enfin, le confinement, qui se produit en créant une barrière solide qui sépare l’amiante des autres parties du bâtiment : cette procédure doit toujours être accompagnée d’un encapsulage, et est particulièrement recommandée pour sa résistance à l’impact.

L’amiante est un matériau très dangereux : ses fibres microscopiques, si elles sont inhalées, pénètrent dans les poumons et provoquent des pathologies très graves comme le mésothéliome, l’amiantose, les plaques pleurales et le cancer du poumon. La décontamination de l’amiante à Montréal est très délicate, vu que le travail avec l’amiante expose le système respiratoire à des risques de contamination qui peuvent mettre la vie en danger pour la santé de l’individu. Pour cette raison, il est absolument nécessaire de protéger les voies respiratoires à l’aide d’équipements de protection individuelle de haute qualité. En outre, afin de minimiser les risques de contamination par l’amiante, le niveau de toxicité de l’environnement doit être surveillé en permanence et l’individu doit, à la fin du travail, effectuer les procédures de décontamination correctes pour éliminer la présence éventuelle de résidus dangereux de fibres d’amiante sur le corps.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *